Supervision

Supervision de sophrologues

Supervision pour sophrologues – Programme 2017-2018

La supervision des sophrologues est actuellement non obligatoire dans les organismes de formation en sophrologie. Elle est pourtant un élément essentiel à la pratique professionnelle de ce métier. En effet, ces rencontres permettent d’évoluer consciemment dans sa posture de sophrologue professionnel. Elles sont ouvertes à tous les sophrologues en activité ou en formation.

Vous êtes sophrologue professionnel ou en formation, je vous propose des ateliers de supervision pour :

Lever le voile sur vos doutes, interrogations, difficultés éventuelles
Découvrir vos pistes d’amélioration
Affiner votre posture de sophrologue professionnel ou en devenir

A partir de vos expériences et ressentis, de vos questionnements du moment, chaque atelier aborde un plusieurs thèmes, comme par exemple : l’alliance thérapeutique, les limites du sophrologue, le réseau professionnel, les démarches commerciales, la relation à l’argent, le bénévolat, l’animation de groupes, les interventions en entreprises, la solitude du sophrologue, les domaines d’interventions, la présentation de la sophrologie, etc…

Pour que chaque sophrologue trouve sa voie

Témoignages de sophrologues en supervision

Témoignages suite à supervision

Pourquoi des séances collectives de supervision ?

Depuis plusieurs années, j’accompagne des sophrologues afin de leur permettre d’évoluer dans leur profession. Leurs retours et témoignages ont été précieux pour continuer à améliorer et ajuster mon rôle de superviseure.

Jusqu’en 2014, je proposais uniquement des séances individuelles. En septembre 2015, j’ai décidé de compléter cet accompagnement en proposant des séances collectives de supervision. En effet, la synergie de groupe me semblait tout a fait adaptée à la démarche de supervision.

Depuis donc, en plus des séances individuelles, je propose des groupes de supervision réservés aux sophrologues en activité ou en formation.

Les sophrologues inscrits ces 2 dernières années sont issus de différentes écoles de sophrologie et installés en libéral depuis quelques années ou quelques mois. Après la formation, chacun se retrouve seul à mettre en place son activité et seul face à ses questionnements et doutes : « Comment me faire connaitre ? », « Comment développer mon activité ? », « Comment développer mon réseau ? », « Quelle est ma légitimité face au domaine médical ? »,  » Comment gérer les feed back lors des séances collectives ? », « Puis-je parler de moi et de mes émotions dans les groupes ? », « Vais-je m’en sortir financièrement ? », « Dois-je faire des formations complémentaires ? », « Une entreprise m’a contacté, quels tarifs puis-je demander ? », et seul pour y répondre.

1